ABUNA YEMATA
début
précédente
suivante
L'accès à Abuna Yemata n'est pas des plus aisé. Après deux heures de voiture, il faut encore deux heures de marche pour atteindre le pied de la falaise ...
... une partie d'escalade assez corsée ...
... puis enfin une heure d'attente devant la porte. Le temps que le prêtre-gardien, prévenu par des enfants rencontrés en chemin, nous rejoigne du village voisin.
Et je me retrouve face à des fresques extraordinaires, intactes, qui couvrent le plafond et les parois de l'église-crypte.

Contrairement à beaucoup d'églises de la région qui furent ravagées et incendiées au XVIe siècle lors des offensives musulmanes conduites par l'émir de HARAR Ahmed ben Ibrahim el-Ghazi (Gragn, le Gaucher pour les Ethiopiens), elles ont été protégées par l'inaccessibilité de l'église.