SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS ( CHIAPAS)
début
précédente
suivante
San Cristobal de Las Casas doit son nom à
Fray Bartolomé de Las Casas
évêque du Chiapas et défenseur des Indiens et une partie de sa notoriété au
Subcommandante Marcos,
chef de l'EZLN.
La 1e fois que j'ai passé à SAN CRIS, c'était en décembre 1993, quelques jours seulement avant la prise de la ville par
l'EZLN ( Ejercito Zapatista de Liberacion National ) lors du soulèvement indien du 1er janvier 1994.
J'avais visité quelques villages environnants, remarqué une réunion de notables en costumes de cérémonie à TENEJAPA. Rien ne laissait présager une explosion prochaine. Au courant de ce qui se préparait, je crois que je serais resté.
Tenejapa, 1993
San Juan Chamula
La situation politique au Chiapas demeure complexe. L'EZLN n'est pas le seul mouvement de lutte et tous les indigènes ne sont pas en accord avec les théories de Marcos.
A San Juan Chamula ou ailleurs, la situation économique ( seule chose importante pour la plupart ) n'est pas forcément meilleure. Sauf peut-être pour les "Barons indiens du Coca" qui détiennent le monopole de la vente de cette boisson très prisée des locaux lors de leurs fêtes religieuses.
A San Juan Chamula, le carnaval est la fête des Tzotziles,l'ethnie locale. Les étrangers n'y sont pas vu d'un oeil très accueillant.
Dans le village voisin de Zinacantan par contre l'artisanat proposé aux touristes permet de nouer un peu mieux les deux bouts.