KABYLIE
début
précédente
suivante
TIZI OUZOU est une ville plutôt récente, sympathique, mais ne possède pas tant d'attraits particuliers que ne le laisserait supposer la chanson d'DIR.
La campagne et la côte kabyles, elles, par contre, sont riches de cultures, de paysages et de contrastes.
C'est aussi le berceau d'une perpétuelle opposition au pouvoir (colonial ou algérien). Peut-être pour cela l'appelait-on dès 1830 déjà " La Suisse sauvage ".
Cet esprit libertaire et anarchiste, je l'ai rencontré chez Ali & Kaci, deux amis que j'ai appris à connaître à Azzefoune.