A SIDI LAKHDAR où je pensais faire étape après 80 km. de route,
je rencontre une échoppe sympa mais pas le moindre gîte.
Tout est fermé à cause du Ramadhan. Il me faut poursuivre mon chemin ...
début
précédente
suivante
La route derrière moi s'allonge ...

... et ce n'est qu'après 150 km.,
et un fort vent dans les dents,
que je déniche enfin un hôtel ouvert.
Epuisé.