De ORAN à MOSTAGANEM
La corniche à l'est d'Oran, une fois dépassée la zone industrielle et portuaire, est sauvage et belle. Juste un peu trop décorée de sachets de plastique bleus à mon goût.
début
précédente
suivante
En approchant de Mostaganem, on entre dans la région des vignobles, ou ce qu'il en reste, car si l'on trouve du raisin sur les marchés, la production vinicole a pratiquement disparu.
Et il est bien loin le temps où , petit garçon, j'entendais les clients crier à la cantonnade dans le bistro de ma tante :
" 3 d'Alger , SVP" .
Pas d'alcool, mais des douceurs et des sucreries à profusion,
et " TOUT VA BIEN "
Dans les hôtels algériens, peu nombreux au demeurant, le confort laisse bien souvent à désirer, mais souvent , comme à l'Hôtel EL DJAZAIR à Mostaganem ( ex-Hôtel de France, qui reçut le Général de Gaulle, au temps de sa splendeur - celle de l'hôtel bien sûr), l'accueil est si chaleureux qu'on en oublie tout le reste.
Merci Amar pour l'excellente soirée passée à discuter foot, politique etc ... au bistro du coin sous les arcades.

Merci pour ce mot trouvé au moment du départ.

Tout s'est passé le mieux du monde partout dans le pays et nombreuses furent les rencontres que je n'oublierai pas.