début
précédente
suivante
SHQIPËRIA
Peu avant d'entrer en Albanie, je rencontre deux touristes - marcheurs, venus depuis l'Autriche pour se dégourdir les jambes au Montenegro, paradis naturel. Ils sont plutôt sportifs, apparemment écolos, mais surtout sympathisants de G.Haider ( le Blocher ou le Le Pen autrichien). Sans y avoir mis les pieds, ils me recommandent la plus grande prudence en Albanie où ,selon eux, il ya des kalachnikovs partout, où je vais rapidement me retrouver avec une bicyclette dépourvue de roues et où les seuls véhicules à moteur sont des Mercedes dernier cri.

A chacun ses préjugés. Pour moi, l'Albanie c'était, fruit de la lecture des romans d'Ismaïl Kadaré, le Pays des Aigles, la saga de Gjergj Kastrioti Skenderberg, le Kanun d' "Avril Brisé ", le monde fermé d'Enver Hoxha.

le Drin près de Shkoder
C'est toujours salutaire de remettre en cause les a priori ( ceux des autres bien sûr, mais aussi les siens propres ).--Tous les Albanais que j'ai rencontrés étaient des plus serviables et hospitaliers. Pas l'ombre d'une kalachnikov mais d'innombrables cafés offerts dans les bistros le long de la route. J'avais l'impression de retrouver la Grèce des années 60, d'avant les colonels.-
Pas de montagnes non plus, sauf au loin , au nord et à l'est et plus tard dans le sud dans région de Gjirokastër et par conséquent pas de contact avec le monde du Kanun. Cependant , il est vrai que 90 % des voitures sont des Mercedes plus ou moins récentes. Les 10 % restant sont partagés entre BMW et Audi.

Mosquée et église orthodoxe : coexistence pacifique